A Port Leucate (11), Station balnéaire de renom,
Appartements éligibles au Monument Historique

RECEVOIR LA DOCUMENTATION

Formulaire d'investissement

Page 1 sur 2

Indiquez vos coordonnées

Merci d’indiquer des données personnelles valides et des plus complètes.

Salaire, BNC, BIC...

Dividendes, Stock options, Revenus Exceptionnels...

Vos données ne seront jamais cédées à des tiers. Vous affirmé avoir pris connaissance de notre Politique de Confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de description ou en nous contactant à l'adresse contact@deficit-immo.fr.

Votre recherche

Le Financement


Monument Historique

Port Leucate
(11)

Travaux / Global :
50%

Fin des Travaux :
Juin 2020

A partir de :
179 440 €

SITUATION

  • 80 000 touristes/jour en haute saison
  • 600 000 touristes / an et 4 000 000 de nuitées / an
  • 1ere station touristique de l’Aude, 4e du Languedoc Roussillon
  • Taux de remplissage de 100% en haute saison et 70% en moyenne
  • Ville labellisée Station famille plus, Station nautique, Plage Pavillon bleu

DESCRIPTION

Créé en 1969 par l’architecte Candilis, dans un décor idéal de sable blanc, le site s’étend sur cinq hectares entre l’étang de Leucate et la Méditerranée.

La résidence est labellisé « Patrimoine du 20e siècle » depuis 2012 et inscrit Monuments Historiques depuis 2014. Le projet de réhabilitation porte sur une restauration intégrale, dans le respect de son architecture d’origine.

Du studio au 4 pièces, tous les espaces de vie sont conçus selon l’approche esthétique et fonctionnelle qui a fait le succès des Carrats. La plupart des appartements bénéficient d’une terrasse ou d’un patio privatif ainsi que d’une place de parking.
En front de mer se situent des commerces et les espaces communs tels que les 2 piscines, la salle de sport, l’espace de restauration et la laverie.

  • 178 logements : 61 appartements et 117 maisons bungalow

TRANSPORTS

  • Distances : 34 km de Perpignan, 47,5 km de Narbonne, 70 km de la frontière espagnole et 138 km de Montpellier
  • Accès : Autoroute A9 – sortie n°40
  • Aéroport : Perpignan-Rivesaltes à 30 km
  • Gare la plus proche : Leucate-La Franqui

PRESTATIONS

  • Jardins / patios privatifs pour certains logements
  • Places de parking pour l’ensemble des logements
  • Résidence tourisme 3* gérée par NEMEA
  • Espaces communs à la résidence : salle de sport, deux piscines, club enfants, espace petit-déjeuner,

ENVIRONNEMENT

TRAVAUX

Travaux sur Parties Privatives
Travaux sur Parties Communes
Oui Oui
Garantie Décennale sur l’immeuble
Schéma Juridique
Oui Monument Historique
Intérêts d’emprunt
Travaux : Monument Historique
Déductibles sur Revenu Global
  • Imputation sur Revenu Global sans limite de temps ni de montant
  • L’excédent du déficit est reporté successivement
    sur le revenu global des années suivantes jusqu’à la sixième année inclusivement

Calculer sa capacité d’achat en nue propriété

D’autres opportunités en nue propriété susceptibles de vous intéresser…

  • investir loi malraux

ASL/VIR : Comment réaliser les travaux en déficit foncier et Malraux

L’investissement immobilier avec la Loi Malraux La défiscalisation en Loi Malraux est un dispositif d’investissement immobilier offrant un avantage fiscal puissant grâce aux travaux de rénovation ou de restauration dont l’appartement et l’immeuble font l’objet. Une loi datant de 1962 qui vise principalement à rénover des bâtiments, souvent en centre-ville, afin de préserver le patrimoine historique et culturel français. Le dispositif Loi Malraux offre deux types de montage à l’investisseur : l’ASL (Association Syndicale Libre) ou la VIR (Vente d’Immeuble à Rénover). La VIR et l’ASL sont deux montages juridiques ayant pour objet l’assurance de la bonne réalisation des travaux pour l’investisseur. Loi Malraux : Qu’est-ce qu’une ASL ? Dans le cas d’une opération de restauration sur les parties privatives et communes d’un bien immobilier, la Loi Malraux prévoit la constitution d’une ASL. Celle-ci [...]

  • achat déficit foncier monument historique

Baisser le prélèvement à la source en réalisant un investissement en déficit foncier ou « monument historique » en début d’année

Réaliser un Investissement en Déficit foncier ou Monument Historique Suite à la mise en place du prélèvement à la source, de nombreux bailleurs s’interrogent à juste titre quant aux conséquences de celui-ci sur leurs investissements locatifs et les déficits fonciers par exemple. Faut-il engager des travaux avant 2020 ? Quand réaliser son investissement immobilier pour ne pas être pénalisé ? Si le prélèvement à la source semble bouleverser le calendrier des investissements immobiliers, cela concerne essentiellement les déficits fonciers et monuments historiques, qu’il est préférable de réaliser en début d’année désormais. En ce qui concerne les dispositifs de réduction d’impôt de type lois Malraux, Censi-Bouvard ou Pinel, les investissements pourront indifféremment s’opérer en fin d’année civile comme à l’accoutumée. Réduire son taux avec l’investissement MH ou Déficit Foncier La loi de défiscalisation Monument Historique se [...]

  • impot déficit foncier

Rappel du régime spécifique pour les acquisitions déficit foncier en 2018

Rappel : déficit foncier et prélèvement à la source L’investissement en déficit foncier est une opération immobilière très intéressante pour les investisseurs en quête d’un investissement locatif sans fiscalité : il permet une fiscalité avantageuse s’il est réalisé dans les bonnes conditions. Avec la mise en place du prélèvement à la source et l’année blanche observée en 2018, il est temps de faire un point sur le calcul et les déficits fonciers créés durant cette période. Principe de l’investissement en déficit foncier Une opération en déficit foncier consiste à acheter un bien immobilier puis d’y réaliser un certain nombre de travaux dans le but de le rénover ou de l’améliorer. Une fois ces travaux terminés, si leur montant dépasse celui des revenus fonciers que génère la location du bien, il y a création [...]

  • cession résidence principale

Plus value immo en cas de résidence principale

L’imposition des plus-values immobilières Depuis 2012, les plus-values immobilières sont lourdement taxées. Les abattements appliqués s’étalent sur 30 ans contre 15 ans auparavant. Elles subissent un taux d’imposition de 19% auquel s’ajoute des prélèvements sociaux et des surtaxes et pour les plus importantes. Bonne nouvelle, la plus-value immobilière en cas de résidence principale est totalement exonérée d’impôts et de prélèvements sociaux. Comment calculer la plus-value immobilière d’une résidence principale ? Le prix d’acquisition correspond au prix acquitté par le cédant (ou à la valeur retenue pour déterminer les droits de mutation en cas de cession à titre gratuit). Il suffit d’y soustraire le prix de cession pour obtenir la plus-value ou la moins-value réalisée. Les travaux qui auront pu être effectués majorent le prix d’acquisition soit de manière forfaitaire (15% si vente après [...]